RETOUR A L'ACCUEIL

En juillet 2000, une lettre circulaire a été envoyée à une douzaine de MARILL listés apparaissant dans l'annuaire téléphonique argentin.

Deux réponses ont été reçues et les communications ne sont pas aisées du fait que ces Marill n'ont pas accés à Internet.

- Première réponse de Rodolfo Marill dont la famille réside dans 2 petites villes de la province de Buenos Aires. Son aa-grand-père, Juan (Jean) Marill de nationalité française a émigré en 1891 en compagnie de son épouse Josefa Kardisc et de leur fils Rodolfo Andres. Pendant la traversée naquit Teresa. Ils eurent d'autres enfants: Margarita, Juana, Graciana et Bautista. Des recherches effectuées auprès de l'association French Lines au Havre pour trouver le port de départ et des informations sur les passagers n'ont pas donné de résultat.
Rodolfo nous a expliqué que le contact a été perdu avec une branche de cette famille et il ne serait pas impossible que les Marill du Chili et du Sud de l'Argentine soient de le même famille.

- Deuxième réponse de Zoila Marill. Zoila est née en 1942 in Quehue Chiloe, Chili et s'est établie en 1960 dans la ville de Comodoro Rivadavia, Province de Chubut, Sud de l'argentine. Zoila réside actuellement à Trelew, province de Chubut. Sa mère, Sabina del Rosario Marill Lepicheo, née en 1916 vit toujours au Chili. Zoila n'a aucune idée sur l'origine de son nom.

Les recherches continuent auprès :
- du CEMLA (Centro de Estudios Migratorios Latinoamericanos)
- du Registro Nacional de las Personas
- et la Direccíon National de Migraciones de Buenos Aires.


ça bouge en Amérique latine, chez les Marill d'Argentine! Après avoir perdu depuis plus de 2 ans le contact avec eux à cause d'une adresse e-mail changée, voici qu'ils reapparaissent.

Le message de German Marill de la ville de 9 de Julio (si,si,si c'est bien le nom de la ville) n'apporte rien. German me demande seulement si j'ai de nouvelles informations sur leur origine. Ce n'est malheureusement pas le cas mais je vais essayer de les lancer dans des recherches aux archives de Buenos Aires et au Centro de Estudios Migratorios Latinoamericanos. Je vais aussi leur redemander d'établir un arbre généalogique argentin.

Tout ce que ces Marill ont pû me dire jusqu'à présent est qu'un Juan (Jean) Marill et son épouse Josefa Kardisc ont émigré en 1891 en provenance France. Ils étaient accompagné de leur fils Rodolfo Andrés et pendant la traversée, Josefa a accouché d'une fille: Teresa. Le port de départ est inconnu et pourrait être Le Havre, Bordeaux ou Marseille.
J'ai contacté l'Association French Lines au Havre qui a fait des recherches mais n'a pas trouvé d'éléments concernant une famille Marill. Il faudrait continuer les recherches sur Bordeaux ou Marseille mais je ne sais ou m'adresser.

L'Etat-Civil de Nantes pourrait'il être d'une utilité?

Jean-Pierre


Nous sommes pratiquement sûrs d'avoir à faire à des cousins du fait de leur origine française: c'est un point important!

Pour ce qui concerne les recherches à entreprendre, il me semble que l'Amérique du Sud était desservie à la fin du XIXe (et jusque dans les années 1950/60) par les paquebots des Messageries Maritimes. Je viens de vérifier que cette Compagnie avait des archives, et celles-ci sont semble-t-il abordables par correspondance.

Je te laisse le plaisir de lançer les éventuelles investigations de ce côté là, car tu as établi le contact de longue date avec cette branche. Renseignements sur le site de FRENCHLINES, rubrique RECHERCHES.

Côté autorités consulaires, il est effectivement possible de passer par Nantes (Ministère des Affaires étrangères). Sur le site www.france.diplomatie.fr/archives/#nantes , rubrique recherche généalogique et d'état civil, on apprend que:

- les archives consulaires d'avant 1892 se consultent à Paris,
- celles d'après 1892 se voient à Nantes, où l'on peut aussi écrire:
Service central de l'état civil
11 rue de la Maison Blanche
44011 NANTES Cedex 09

D'après moi, il faudrait demander le décès de Jean MARILL (donc à Nantes, puisque celui-ci est postérieur à 1892). Le seul problème qui pourrait se poser serait un refus pour absence de date précise, sinon rien à craindre en ce qui concerne la confidentialité des archives sur les décès qui n'est que de 30 ans.

Espérons que German MARILL va pouvoir nous en dire plus, peut-être sur le décès de son aïeul (probablement AGP) Jean MARILL, ou sur celui de de Josefa KARDISC (hum! l'orthographe doit-être différente en Vallespir, elle ne me semble pas trés catalane en l'état actuel!).

Alain


Je pense avoir trouvé l'origine de ces MARILL que tu as contacté en Argentine (il y a assez longtemps, je crois), et par là même peut-être aussi ceux du Chili... En tous cas, toi seul pourras maintenant confirmer ou infirmer cela!

Rodolfo t'a dit que son aa-grand-père Jean (devenu "Juan") MARILL, de nationalité française, avait émigré en 1891 en compagnie de son épouse (ils s'étaient donc mariés en Europe) Josefa KARDISK et de leur premier enfant Rodolfo Andres.Teresa nacquit pendant la traversée, vinrent ensuite Margarita, Juana, Graciana et Bautista.

Or, si rien n'a été encore trouvé sur les listes portuaires et d'émigration, je viens de tomber dans notre fichier (nous avons donc toute l'ascendance jusqu'à Jaume) sur un couple qui pourrait coller en tous points à celui que nous recherchons:



André Jean MARILL ° 30.10.1855 à Canet-en-Roussillon, marié le 10.06.1882 à Torreilles (66) avec Joséphine CARDI, née en Catalogne espagnole à Estamariu LLeida...

Pourquoi André Jean serait notre Jean? Parceque d'abord il était extrêmement courant de ne pas porter son premier prénom, et surtout parce que le père de celui-ci se prénommait aussi André Jean, et le grand-père Joseph André se faisait toujours appeler André. Faut pas confondre!!!

Pourquoi Joséphine CARDI serait devenue Josefa KARDISC? Là c'est encore plus évident pour des autorités argentines qui accueillaient sûrement plus d'immigrants d'Europe centrale que de catalans, et dont de toutes façons elles ne connaissaient pas la langue...

Cette solution me plait bien! mais il va falloir maintenant que tu recontactes Rodolfo ou un autre cousin pour élucider ça...

Allez, pour agrémenter ta future démarche, on trouve en surfant sur Internet deux enfants MARILL en Argentine qui doivent faire partie de cette branche:

- Lucas MARILL, 15 ans, fou de punk-rock, qui habite "Capital Federal, Buenos Aires",
- Paula MARILL, 18 ans en août 2003, célibataire, habitant "San Justo, Buenos Aires".

Alain


Oui, tout cela parait très plausible. Je viens donc d'envoyer un message d'information à German Marill, notre potentiel cousin argentin.
Attendons donc sa réponse. Début avril je lui avais donné les coordonnées du CEMLA (Centro de Estudios Migratorios Migratorios Latinoamericanos), du Registro Nacional de las Personas et de l'Archivo del registro Nacional del Estado Civil en espérant qu'il entreprenne des recherches localement. Wait and see. J'espère que mon drnier message va le "booster" un peu!

Au fait, pas de trace du premier fils de Jean et Joséphine qui aurait pour prénom Rodolphe André et serait né en France selon les infos de Rodolfo.

Jean-Pierre


26 -6-2004

En surfant, j'ai découvert que le site du CEMLA (Centro de Estudios Migratorios Latinamericanos) que je connaissais déja a été entièrement refait et permet d'accéder en ligne à une base de données des émigrants. Pas besoin de vous dire que j'ai immédiatement lancé une recherche qui m'a permis de trouver le nom de Marill mais sans aucune autre précision ou données. J'ai du remplir un questionnaire et j'attends une réponse mais j'ai comme l'impression que ce service n'est pas gratuit et qu'il faut payer 10 dollars.

J'ai mis notre ami argentin Hugo Alloa en copie de ce message car il a peut-être une idée sur la question.

Je vais aussi relancer German Marill qui n'a pas répondu à mes derniers messages. Je lui avais aussi demandé son numéro de téléphone, sans succès.

Jean-Pierre


1-6-2004

Je suis tombé au cours de mon "surf" Internet sur des données (que tu as peut-être déjà trouvées) concernant l'immigration en Argentine à la fin du XIXe siècle: données en rapport donc avec notre couple de cousins Jean MARILL x Joséphine CARDI qui quitta l'Europe (France ou Espagne? lui était français, elle espagnole d'origine) pour l'Argentine en 1891.

Tu trouvera ci-dessous:

- d'abord quelques statistiques sur cette immigration, où l'on voit que le sommet de la vague européenne est dans les années 1888-1889-1890-1891: après les italiens hors concours, on trouve beaucoup d'espagnols, puis pas mal de français.

- quelques sites Internet qui peuvent étoffer si on le souhaite notre connaissance de ces phénomènes migratoires et leurs contenus. En particulier le premier montre trés bien comment l'Argentine, à travers l'Exposition Universelle de Paris en 1889, à trés bien réussi sa pub auprés des candidats potentiels (les MARILL ci-dessus sont partis en 1891). Le dernier me parait un excellent guide de recherches sur les immigrés. Les deux du milieu sont de bons documentaires sur la question, en anglais ou en espagnol.

According to the last official census, which was taken 10 May, 1895, the total population of the Republic was 3,945,911, distributed as follows: Argentines, 2,950,384; foreigners, 1,004,527. The male population was given as 2,088,919; the female as 1,865,992. Of the foreign population, 492,636 were Italians, 198,685 Spaniards; 94,098 French; 91,167 Spanish Americans (Bolivians, Chileans, Uruguayans and Paraguayans); 24,725 Brazilians; 21,788 British; 17,142 Germans; 12,803 Austrians; and 1,381 citizens of the United states of America. Foreign immigration to the Argentine republic between 1807 and 1903 was as follows:

* 1857-1860 20,000
* 1861-1870 159,570
* 1871-1880 260,613
* 1881-1890 846,586
* 1891-1900 648,326
* 1901-1903 233,346
* TOTAL 1857-1903 2,158,423

* Italians 1,331,536
* Spaniards 414,973
* French 170,293
* English 35,435
* Austrians 37,953
* Germans 30,699
* Swiss 25,775
* Belgians 19,521
* Others 92,238
* TOTAL all nationalities 2,158,423

http://www.sigu7.jussieu.fr/hsal/hsal972/prb97-2.html

http://www.cicred.ined.fr/rdr/rdr_f/revues/revue89-90/40-89-90_f.html

http://www.yale.edu/ynhti/curriculum/units/1990/1/90.01.06.x.html

http://www.glilli.com/Arg.htm

Je te laisse regarder s'il y a quelque chose à tirer de ces renseignements pour mieux cerner la branche de nos cousins de l'hémisphère sud: tu connais ma hantise d'avoir à faire à quelqu'un qui ne parle pas français, au téléphone ou même par écrit!

Amitiés. Alain


4-8-2004 - Tu me disais récemment avoir bon espoir de pouvoir mobiliser un collègue résidant à Buenos Aires pour pouvoir entreprendre au CEMLA des recherches sur les immigrants MARILL et CARDI, notre probable cousin German MARILL résidant trop loin des centres vitaux.

Peut-être as-tu recherché sur Infobel International (pages blanches) les abonnés au téléphone d'Argentine? German n'y figure pas, mais si on recherche province par province, on trouve:

Ciudad de Buenos Aires:

MARILL HEBE L Paraguay 4597-Capital Federal-Ciudad de Buenos Aires
(011) 4775 - 6614
MARILL HEBE L Uriarte 2220- Capital Federal-Ciudad de Buenos Aires
(011) 4777 - 0560

Gran Bs As Oeste:


MARILL DANIEL E F Lynch 3990 - San Justo - Gran Bs As Oeste
(011) 4691 - 1063

Buenos Aires (interior) :

MARILL ELIDA E L N Alem 877 - Marcos Paz - Buenos Aires (interior)
(0220) 477 - 0331

Chubut :

MARILL MARILL ZOILA C Namuncurá 930 - Trelew - Chubut
(02965) 43 - 4134

Santa Cruz :

MARILL IRMA Av G Ibañez N 452 - Comandante Luis Piedrabuena - Santa Cruz
(02962) 49 - 7648
MARILL PAILLAMAN PEDRO B°62 Viv - Puerto Santa Cruz - Santa Cruz
(02962) 49 - 8675

Si le coeur t'en dit ! Mon attention est particulièrement attirée par cette Zoila (je suppose qu'il s'agit d'une femme!), fille de deux parents appelés MARILL...

Amitiés. Alain


5-8-2004

Alain, je connais bien tous ces Marill et quelques autres qu'on ne trouve pas dans Infobel mais qui apparaissent dans les "paginas doradas" d'Argentine:

MARILL Rodolfo à Nueve de Julio

MARILL S. à Buenos Aires.

En 2000 j'avais envoyé une lettre circulaire à tous ces MARILL et seulement deux ont répondu: Rodolfo, père de German et Zoila.
Les contacts avec German ont donc repris depuis quelques semaines.
Le résultat de mes communications avec (Madame) Zoila est publié dans notre site. Malheureusement le contact est rompu. Zoila a changé d'adresse e-mail.

Zoila est née à Quehue Chiloe dans le sud du Chili est a émigré dans la province Argentine de Chubut en 1960. Sa mère est née en 1916 à Quehue Chiloe est résidait en 2000 dans la ville chilienne de Coyhaique. Je n'en sais pas plus sur l'origine de cette famille mais j'ai comme l'impression que tous les Marill du sud de l'Argentine et du Chili ont un lien commun et descendent du couple Juan Marill x Josefa Kardisc peut-être par un de leur fils, Bautista, dont la descendance est inconnue de Rodolfo.

De plus, se trouvent:

MARILL Berta à Puntas Arenas

MARILL MARILL Lola del Carmen, également à Punta Arenas. Lola est enseignante dans un jardin d'enfant.

Allez... je vais reprendre ma plus belle plume et relancer Zoila et Lola...

Amitiés, Jean-Pierre



6-1-2005 Nouvelles d'Argentine

Bonsoir à tous,

Nouvelles d'Argentine, oui... mais décevantes.
Après une longue attente, j'ai recu de mon collègue argentin de Toulouse deux feuilles de relevés d'arrivée de passagers que sa mère a obtenu du CEMLA (Centro de Estudios Migratorios Latinoamericanos) de Buenos Aires.

La base de données du CEMLA ne connait qu'un seul Marill, prénom: M. (?), agé de 27, célibataire, protestant, arrivé à Buenos Aires le 23-10-1899 à bord du navire "Corrientes" en provenance de Vigo, Espagne.

Apparait aussi une série de 9 MARIL (avec un seul L).

Rien ne correspond au Juan Marill et à son épouse Josefa Kardisc qui ont émigré en Argentine en 1891 et qui pourraient être André Jean Marill et Joséphine Cardi que nous connaissons.

Il faut donc chercher ailleurs. Il existe le "Registro Nacional de las Personas" et "Archivo del Registro Nacional del Estado Civil" mais pour les consulter il faut se rendre sur place.

Je vais de nouveau faire appel au groupe de généalogie argentine de Yahoo et demander à German Marill de voir avec son père Rodolfo s'il y a moyen de trouver l'acte de décès de Juan Marill.

Amitiés,

Jean-Pierre


11/01/2005 - La branche argentine

Bonjour Jean-Pierre, bonjour à tous,

Nos recherches sur la façon dont le couple André MARILL x Joséphine CARDI est parti pour l'Argentine en 1891 nous laissaient penser que ce départ s'était effectué d'un port de Catalogne Sud, à l'instar de ce que nous avions découvert sur le départ d'Arenys-de-Mar de Joaquim MARILL pour Cuba. Cette impression était renforcée par le fait qu'André MARILL, originaire de Canet-en-Roussillon, avait épousé une fille de Catalogne Sud, de Leida (Lérida) en l'occurence, le mariage ayant eu lieu à Torreilles (66).

Pour contrebalancer cela, 2 informations à apporter au dossier:

- Port-Vendres était un port de commerce et de passagers important au XIXe siècle (jusque dans les années 1930), il n'est qu'à voir le port de départ de la plupart des MARILL et consorts qui s'implantèrent en Algérie entre 1840 et 1900. Il faudrait vérifier s'il existe des listes de passagers à l'embarquement aux AD de Perpignan, d'autant que nous avons l'année qui nous intéresse, 1891.

- Je viens de lire ceci dans la thèse de Dede ROMULE, sociologue malgache qui a étudié les données économiques et les mouvements de population dans le Vallespir et particulièrement dans la commune de Maureillas:

"...de 1886 à 1891, la tendance générale reflétait un fléchissement assez prononcé de la démographie. Cela s'expliquait en partie par le découragement des ouvriers agricoles confrontés aux crises viticoles successives. Ceux-ci optaient de plus en plus pour l'émigration à l'étranger. Le rapport du préfet du département des Pyrénées Orientales daté du 12 mai 1889 est éloquent, un habitant sur 200 partait s'implanter en Argentine..."
(dans Durliat, Histoire du Roussillon, le Roussillon depuis 1870. Que sais-je PUF 1969).

Je pense donc que le départ de nos futurs argentins a pu aussi s'effectuer directement de Port-Vendres. Piste à creuser...

Amitiés et à plus tard.

Alain


11/2/2005 Nouveau Contact en Argentine

Bonjour à tous,

Il y a plus de 3 ans j'avais envoyé une lettre circulaire à tous les Marill trouvés dans l'annuaire téléphonique de l'Argentine.
Deux personnes avaient répondu et je suis toujours en contact épisodique avec German Marill sans doute descendant de Jean Marill et Josèphe Cardic.

Et voici aujourd'hui une grande surprise sous la forme du message suivant provenant de Damian Eduardo Marill:

Subject: Damian Eduardo Marill, from Argentina
Dear Jean Pierre:
This can seem to be weird, but my last name is the same you have. We (I mean my family and I) have received a letter from you some years ago. Unfortunately, the letter got lost and we got desperate, since we had the intention of giving you an answer, a signal that we were here. I´m so sorry, I didn´t introduce me. I´m Damián Eduardo Marill, Son of Daniel Edgardo Marill And María Graciela Van Opstal, and have a brother, Sergio Adrián Alfonso Marill and two sisters, Nadia Soledad Marill and Paula Giselle Marill. For the time being I´d like to give you only this information about us. I´d like you to write me at the very short moment you can. Then, we can have a conversation about all the things you (and me, of course) are concerned. I'lI send you greetings from me and my family and we wait for your answer very soon.

Je pense que ce Damiàn Edgardo Marill est de la même famille que German Marill. Dans les données que m'avait communiqué Rodolfo, le grand-père de German, apparait un Daniel. Rodolfo ne m'a pas donné sa descendance. Je vais donc m'empresser de lui répondre et lui demander un maximum d'information.

Amitiés, Jean-Pierre


13/02/2005 - Argentina Followup

Bonsoir à tous,

La "chose généalogique" avance en Argentine comme vous pouvez le voir sur le message ci-dessous. Damian Marill est donc très étonné de découvrir qu'il existe autant de Marill... Réaction classique! Il va corriger, compléter l'arbre que je lui avais envoyé et dont les données sont basées sur des informations de Rodolfo Marill  qui m'avais contacté il y a 4 ans. Rodolfo doit être un cousin de Damian. Damian nous apprends que son père est Daniel Edgardo Marill et son-grand-père Ramon Edgardo Marill.
La suite très bientôt.

Jean-Pierre

Dear Jean Pierre:
I have received all your e-mail (The three of them). I´m sorry for not having answered you after that. Here, we are all astonished! We didn´t know that there were so many Marill families around the world! I was checking  all the information you gave me, and, as regards the family tree, I´ve found some mistakes. I´m planning to do this: I´ll remake it, and then I´ll send it back to you, attached the one you gave me, for you to compare. I´m also preparing a profile of my family, with pics of each of us, for you to know us and keep it as a present. I was having a conversation with my Grandmother, who was married with Ramon Edgardo Marill. Ramon does not appear in your family tree (That´s why I say there are some mistakes in the picture you made). But do not worry, I´ll improve it and send it to you just when I finish it. 
Well, I have a lot of questions to make! But I do not want to shoot them as bullets. At the due time, as my father says.
Without other thing to say, at the moment, I hope you can read this as sooner as possible.
Would you like to receive the info in English or Spanish? Here in Argentina, Spanish is spoken (I do not know why I say this, You know it, surely)

Greetings from here from us, all Marill family, and wish you all be fine. We expect your next e-mail anxiously.