RETOUR A L'ACCUEIL

Informatique et libertés

En application de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art. 26 de la loi), d'accès (art. 34 à 38 de la loi) et de rectification (art. 36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées.
Il suffit de nous adresser un courrier électronique (page d'accueil)
Ce site contient des liens externes; nous ne pouvons être tenus responsables de leur contenu.

 

"Philosophie du Site"
(lettre circulaire envoyée à tous les MARILL de France en mai 2003)
par Alain MARILL

Madame, Monsieur,

Vous comprendrez je pense cette intrusion dans votre boîte aux lettres si vous avez remarqué que nous portons le même patronyme.

Le but de cette démarche est simple : permettre à tous les MARILL d'en savoir un peu plus sur leurs origines en disposant de la totalité des informations que nous avons été quelques uns à rechercher et à découvrir. Pour définir les destinataires de cette lettre, nous avons tout simplement relevé les porteurs du patronyme abonnés au téléphone, desquels nous avons retiré les personnes déjà identifiées et connues de nous. Vous nous pardonnerez par avance de ne pas avoir su faire le lien entre les deux adresses d'un même MARILL, ou encore de ne pas avoir deviné que Mr X. MARILL et Mme Y. MARILL étaient mari et femme, etc…

Depuis deux ou trois ans, plusieurs MARILL, ou descendants de MARILL qui portent parfois maintenant un autre patronyme, ont mis en évidence le fait que nous avons tous un seul et unique ancêtre, Jaume (Jacques en catalan) né vers 1550, mort avant 1619, qui vivait à Maureillas (Pyrénées-Orientales). Nous lui avons trouvé deux fils, Antoni et Bernat qui eurent chacun deux garçons, etc… La " dynastie " était en marche ! Nous avons constitué une base de données informatique, en libre accès sur internet.

où l'on peut trouver :

- un groupe compact et a peu près complet des MARILL répertoriés à partir de Jaume, aux XVIIe et XVIIIe siècles, avec des prolongements jusqu'à 1850, 1900 ou jusqu'à aujourd'hui, groupe de quelque 1300 individus.
- des groupes de 2 à 40 individus que nous avons qualifiés d'orphelins car nous n'avons pas encore pu les relier avec certitude au groupe précédent.
- de nombreuses explications éthymologiques, généalogiques, géographiques, statistiques, où l'on voit apparaître les pays où vivent des MARILL aujourd'hui, quels liens ils ont avec le Vallespir (vallée du Tech, leur origine), point de départ des migrants au XIXe vers la Catalogne sud (Espagne), Cuba, l'Algérie, etc…

Vous apprendrez entre autres qu'entre 1891 et 1991, 248 MARILL sont nés en France, qu'au début de cette période 80% d'entre eux naissaient dans les Pyrénées-Orientales et qu'aujourd'hui ils ne sont plus que 20% dans ce cas, et encore beaucoup d'autres choses. Nous n'avons jamais formalisé notre groupement, mais nous sommes aujourd'hui une dizaine à correspondre plusieurs fois par semaine, et, quelques uns qui animons les débats et effectuons les recherches, par exemple :

- Jean-Pierre est incollable sur les statistiques relatives aux porteurs du nom, connaît personnellement ou a au moins été en contact avec les MARILL expatriés ou émigrés…Ses proches ancêtres vivaient à Céret (sous-préfecture à quelques kms de Maureillas).
- Rémi, qui avait dès le départ la volonté de faire un site à la portée de tous, mais aussi les compétences informatiques nécessaires pour le mettre en forme et aussi le gérer.
- Alain, votre serviteur ! Ma souche est issue de Maureillas, mais je suis né à Casablanca d'un père né à Marseille et d'un grand-père né à Alger. J'ai collecté un grand nombre des personnes figurant dans les arbres généalogiques actuels, et m'efforce de mettre chacun à la bonne place !
- Josette, a beaucoup apporté par sa connaissance du catalan ancien et la recherche des actes notariés dans les temps les plus anciens, elle-même se qualifiant de "termite" pour fouiller les archives… Ses (grands) enfants vivent toujours à Maureillas.



Donc, pour résumer :

- Soit ce courrier n'attire pas votre attention ou vous agace : aucun problème, nous ne faisons aucun prosélytisme et nous ne vous recontacterons plus…

- Soit cela vous intéresse et vous avez internet : promenez-vous à loisir sur le site indiqué plus haut. Si vous le souhaitez, vous pouvez alors nous contacter pour nous dire ce que vous en pensez, ou apporter votre pierre à l'édifice en nous donnant les noms de vos parents, grands-parents, jusqu'à ce que nous arrivions à vous relier à nos arbres. C'est bien sûr l'éventualité qui a notre préférence !

- Soit vous ne disposez pas d'internet. Dans ce cas, écrivez-moi : ce sera plus long, mais c'est la même chose que dans le cas précédent.

Espérant être contactés très prochainement, nous vous prions, Madame, Monsieur, d'accepter nos sincères et cordiales salutations… généalogiques.


"Philosophie du Site" suite ...
(lettre circulaire envoyée à tous les MARILL de France en août 2004)

Madame, Monsieur,

Je vous adresse le présent courrier, accompagné d’une lettre que j’ai déjà envoyé en mai 2003 à tous les MARILL figurant sur les pages blanches de l’annuaire des téléphones français, pour des raisons qui y sont justement expliquées.

A l’époque, je n’avais pas trouvé votre adresse ci-dessus, voilà pourquoi je tente de vous joindre aujourd’hui. Les choses ont bien avancé depuis lors:

-Près de 50% des MARILL alors contactés se sont manifestés, ce qui nous a permis de relier la plupart d’entre eux au grand arbre de la descendance de Jaume MARILL.

-Nous avons pu reconstituer de nombreuses autres branches à travers les XIXe et XXe siècles (les recherches sont paradoxalement plus complexes sur ces périodes que sur les XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles !), dont celle très prolifique qui peuple l’île de Cuba et le sud des Etats-Unis, probablement aussi cette autre qui concerne nos cousins argentins.

-Ce regroupement de « MARILL et alliés » comprend maintenant, non plus 1300 personnes, mais plus de 3000 cousins (dont environ 15% contemporains).

Pour l’essentiel, vous trouverez toutes les explications qui pourraient vous intéresser dans la lettre de l’an dernier, mais bien sûr aussi sur le site www.marill.info, nos buts premiers étant de pouvoir laisser aux futures générations de bonnes indications sur leurs racines et, ne gâchons pas notre plaisir, pouvoir lancer prochainement une « cousinade » sur les lieux mêmes (Maureillas dans les PO) où nos plus lointains ancêtres ont vécu.

Croyez, Madame, Monsieur, à notre ferme espoir de vous voir nous contacter suite à ce courrier, et à l’assurance de nos plus cordiales salutations.